Cie La Tête sur les Étoiles



La compagnie est née pendant l’été 2013 de la volonté des ses deux protagonistes de mélanger leurs arts et de créer un vocabulaire et une symbolique commune.
Nous proposons des spectacles qui mélangent jonglage et musique mais aussi d’autres formes artistiques : contes, théâtre, clown, acrobatie ou danse. Notre projet est avant tout d’aller puiser dans toutes ces formes afin de proposer des créations riches et sensibles et de partager des émotions variées avec le public.

La musique
Elle est souvent le point de départ de nos spectacles. Une discussion, une ambiance et hop ! Timothée se place derrière son clavier et compose la mélodie qui va fonder l’atmosphère du tableau. Nous pensons que la musique raconte, autant que le texte ou le mime, elle nous permet d’enrichir le propos à travers un niveau de lecture supplémentaire.

La technique circassienne
Et spécifiquement le jonglage. Il est l’approche graphique de nos créations, et sa partie sensationnelle aussi. La technique circassienne est souvent le moyen d’accrocher l’attention du spectateur. Mais elle nous permet également d’exprimer autre chose, de l’ordre du sensible ou de l’émotionnel. A ce titre les spectacles sont écrits autour d’un engagement technique et physique, issu du langage du cirque traditionnel. La jonglerie en «passing» est aussi ce qui lie les deux artistes et qui permet de créer des tableaux «collectifs».

Le jeu théâtral
Il est le plus important, celui sans lequel rien n’existe : le jeu nous relie au spectateur. Nous attachons une attention très particulière à produire des pièces ouvertes sur le public, qui invitent celui qui regarde dans un univers singulier sans oublier de jouer avec lui et pas seulement pour lui. Nous travaillons principalement autour du jeu clownesque mais d’autres formes théâtrales peuvent cohabiter.

Quentin HUBERT

Quentin découvre le théâtre de rue à 5 ans avec son père qui l’embauche pour sa première pièce en guest-star. Très vite accro à l’adrénaline de la scène et aux sourires du public, la pratique va le suivre tout au long de sa vie.

Pour faire plaisir à la famille, il va suivre des études prestigieuses : classe préparatoire au lycée Champollion à Grenoble puis école d’ingénieur à l’ENSE3 de Grenoble. Il va même travailler pendant 9 longs mois comme ingénieur hydraulicien. Mais…

Après avoir brillé dans ses études et obtenu son beau diplôme d’ingénieur, il se précipite … à l’école de cirque !

Bon en fait c’est un peu plus long que ça, pendant 1 an et demi, Quentin se forme en électrons libre, il prend des cours de danse hip-hop et contemporaine, du théâtre avec J-L Moisson de la Fabrique des petites Utopies, du clown avec Cyril GRIOT de la Cie le bateau de papier qu’il ne lâchera plus pendant plusieurs années et surtout des stages de jonglage : Sean GANDINI, Florent LESTAGE, Johan SVARTWAGHER, Denis PAUMIER.

En septembre 2014, il intègre la formation professionnelle aux arts du cirques Vit’anim à Grenoble, pour deux ans. Là-bas, il apprend les bases de l’acrobatie, des équilibres et continue à travailler le clown et le jonglage à plein temps. En deux ans il construit deux numéros en mêlant le jonglage tantôt avec le clown tantôt avec la danse et l’acrobatie.
Il commence à enseigner le cirque à des publics divers de 3 à 60 ans.

Il pourra aussi vous surprendre par sa maîtrise du violoncelle classique qu’il pratique depuis dix ans.

Quentin propose également un numéro solo en jonglerie/clown :’El circo Coco’.

Timothée NALINE

Timothée découvre la musique dès l’âge de 6 ans avec sa première clarinette et depuis elle ne l’a plus quittée.

Titulaire d’un CFEM en clarinette classique à 18 ans, il va quand même user quelques jeans sur les bancs de l’IUT Électrotechnique puis passer un peu de temps à l’école d’ingénieur Phelma, à Grenoble. Mais…

Après avoir brillé dans ses études et obtenu son beau diplôme, il se précipite…  au conservatoire de jazz de Chambéry où il va approfondir pendant quatre ans ses connaissances en improvisation et en composition musicale !

Il continu parallèlement à jouer dans des formations diverses comme Waka (reggae festif), l’Usine à Jazz (Big Band Jazz), la fanfare TouzdecThe Get It Orchestra.

Aujourd’hui titulaire d’un DEM en saxophone jazz, Timothée enseigne la clarinette et le saxophone dans l’agglomération grenobloise. Il joue d’une dizaine d’instruments allant de la clarinette basse à la flutine et compose la musique de tous les spectacles de la compagnie avant de la produire en live.

Il enrichie depuis plusieurs années son répertoire avec la pratique du clown et du théâtre, qu’il a commencée en autodidacte avant de se former au clown avec Cyril Griot (Cie Le Bateau de Papier). Il joue également dans la déambulation produite par la compagnie de cirque Les Petits Détournements.

Timothée pratique aussi le jonglage avec des balles et des massues depuis une dizaine d’années.

La Cie La Tête sur les Étoiles a présenté son spectacle Ça roule ma boule lors de la saison 2017/2018.




Type de la structure :

compagnie


Site web :

http://www.latetesurlesetoiles.fr

Facebook :

https://www.facebook.com/latetesurlesetoiles/

Quelques autres artistes au hasard...

Les Chats Badins

Les Chats Badins

Les Chats Badins ont vu le jour en 2014. Propulsés par Jazz Action Valence puis lauréats du dispositif "Jazz en ...
Compagnie Macha

Compagnie Macha

La Compagnie Macha est née en 2014 dans le nord de l'Ardèche, suite à la rencontre de Charles Ngombengombe et ...
Simon Widdowson

Simon Widdowson

Après avoir grandi à Leeds , Simon a pris l'avion avec une guitare acoustique et une valise pleine de disques. En 1986, ...
Les Frères Jacquard

Les Frères Jacquard

Les Frères Jacquard sont trois et c’est bien assez. Toujours impeccables dans leurs costumes de Tergal, ils forment la combinaison ...
Les frères PYTERS

Les frères PYTERS

Cette fratrie persuadés d’avoir du talent dans tout ce qu'ils essaient d'entreprendre Chamaillerie, complicité, tension, affection, maladresse et incompréhension nous ...
Philippe Phénieux

Philippe Phénieux

Né en 1967, Philippe Phénieux entre dans l'univers du silence à l'âge de 14 ans. C'est en voyant sur scène ...

On reste en contact ?